Combien de temps devez-vous conserver vos documents comptables ?

Plongez dans le labyrinthe de l'archivage comptable : découvrez les durées minimales requises pour la conservation des documents comptables et explorez les raisons et les méthodes d'archivage de ces documents. Quelles sont les durées minimales pour la conservation des documents comptables et comment les archiver avec succès ? On vous dit tout !
Conserver vos documents comptables
Dans cet article
Dans cet article

Les règles incontournables pour la conservation des documents financiers.

Plongez dans les méandres des règles de conservation : que ce soit en vertu de la loi, des délais de prescription ou des périodes de contrôle fiscal. Dans cet article, vous découvrirez comment les délais varient en fonction du type de documents comptables.

Les documents et pièces comptables doivent être conservés 10 ans.

Préparez-vous à l'horloge de l'archivage : selon l'article L123-22 alinéa 2 du Code de commerce, les documents et pièces comptables doivent être conservés pendant 10 ans à partir de la clôture du livre ou du registre. Cette obligation englobe les livres comptables tels que le livre journal, le livre d'inventaire et le grand livre, ainsi que les pièces justificatives telles que les bons de commande, de livraison, de réception, les factures, les contrats de prêt ou d'emprunt, les contrats d'assurance, et plus encore.

De plus, conformément à l'article A47 A-1 du Livre des procédures fiscales, vous devez également présenter un fichier des écritures comptables (FEC) lors d'un contrôle. Ce fichier dématérialisé permet à l'administration de vérifier vos déclarations fiscales et se présente sous la forme d'une liste numérotée des opérations réalisées dans l'ordre chronologique.

Banner - Factura-X

Les autres documents liés à la comptabilité ou ayant des implications comptables.

Explorez le coffre-fort des documents comptables : découvrez les durées de conservation des différents documents ayant des implications comptables et juridiques.

En tête de liste, les documents sociaux tels que les comptes annuels (bilan, compte de résultat et annexe) doivent être conservés pendant 10 ans à partir de la clôture de l'exercice, conformément à l'article L123-22 alinéa 2 du Code de commerce.

D'autres documents sociaux réglementés doivent être conservés pendant 3 ans, notamment les rapports du gérant ou du conseil d'administration, ainsi que le rapport des commissaires aux comptes, conformément à l'article L235-9 du Code de commerce.

Les documents civils et commerciaux entrent également en jeu :

  • Les documents bancaires tels que les relevés et les talons de chèques doivent être conservés pendant 5 ans, en vertu de l'article L110-4 du Code de commerce.
  • Les factures clients ou fournisseurs doivent être conservées pendant 10 ans à partir de la clôture de l'exercice comptable, conformément à l'article L123-22 alinéa 2 du Code de commerce.
  • Les contrats d'acquisition et de cession de biens fonciers et immobiliers doivent être conservés pendant 30 ans, selon l'article 2272 du Code civil.

En ce qui concerne les déclarations fiscales, elles doivent être conservées pendant au moins 6 ans, conformément à l'article L102 B du Livre des procédures fiscales. Cela inclut les déclarations d'impôt sur le revenu, d'impôt sur les sociétés, les impôts directs locaux, la cotisation foncière des entreprises (CFE), la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE), la TVA, etc.

Enfin, d'autres documents relatifs à la gestion du personnel doivent être conservés pendant 5 ans, tels que les bulletins de paie, conformément à l'article L3243-4 du Code du travail.

Bannière - Datacenters

Quelles sont les raisons et les méthodes pour assurer la conservation des documents comptables ?

Les avantages pour les entreprises

En tant qu'entreprise, vous êtes soumis aux obligations légales en matière de conservation des documents. Cependant, la conservation des documents comptables présente également plusieurs avantages pour votre entreprise, notamment :

  • Préserver vos droits : La conservation des documents comptables vous permet de conserver une preuve tangible de vos droits et de leur étendue.
  • Respecter vos obligations fiscales et administratives : La conservation des documents vous permet de prouver que vous avez correctement rempli vos obligations envers l'administration fiscale, les caisses d'assurance sociale ou tout autre co-contractant.
  • Établir la preuve de la date de règlement d'une dette : Les documents conservés vous permettent de prouver la date à laquelle une dette a été réglée, ce qui peut être crucial en cas de litige.
  • Disposer d'un "commencement de preuve par écrit" : En cas de difficulté ou de litige, la conservation des documents vous offre un point de départ solide pour prouver certains faits. Par exemple, un relevé de compte indiquant un versement ou une facture justifiant une rentrée d'argent.

De plus, bien que leur conservation ne soit pas explicitement prévue par la loi, il peut être dans l'intérêt de votre entreprise de conserver d'autres documents tels que les télécopies, les courriels, qui peuvent également constituer un début de preuve par écrit.

En résumé, la conservation des documents comptables va au-delà de la simple conformité légale. Elle offre à votre entreprise une protection, une traçabilité et une preuve solide de vos droits, de vos obligations et de vos transactions.

Export Comptable - Dématérialisation

Les avantages pour les administrations

Assurez-vous d'être en conformité avec la législation en matière de conservation des pièces comptables, car cela vous permet de respecter les délais de prescription lors des contrôles fiscaux ou sociaux. Par exemple, selon l'article L102 B du code général des impôts, l'administration fiscale est autorisée à contrôler vos livres et registres comptables pendant une période de 6 ans à partir de la dernière opération enregistrée.

Dans ce cadre, il est important de noter que des sanctions sont prévues par la réglementation en cas de non-présentation des pièces demandées lors d'un contrôle. Le refus ou l'incapacité de fournir les informations demandées peut entraîner une amende de 10 000 €, comme stipulé à l'article 1734 du Code général des impôts. Cette amende s'applique pour chaque demande. De plus, si l'administration fiscale considère que les pièces fournies sont insuffisantes ou irrégulières, elle peut procéder à une taxation d'office assortie de pénalités. Il est donc essentiel de conserver soigneusement vos documents.

Assurez-vous de bien archiver vos documents afin de prévenir tout risque de non-conformité et de pouvoir répondre aux exigences des contrôleurs de manière adéquate.

Les méthodes d'archivage des documents comptables pour une gestion efficace de vos archives

Lorsqu'il s'agit de l'archivage des documents comptables, vous avez la liberté de choisir la méthode qui convient le mieux à votre entreprise. Cependant, il est crucial de veiller à ce que cette méthode soit à la fois fiable et durable. Une option intéressante, permise par la réglementation (article 1366 du Code civil) et offrant des avantages significatifs, est la dématérialisation des documents comptables.

La dématérialisation consiste à sauvegarder les documents sous forme numérique ou à les stocker en ligne. Cette approche présente de nombreux avantages, notamment la réduction des coûts associés à l'archivage papier et une meilleure accessibilité aux données. La réglementation encadre cette pratique et exige que la solution de dématérialisation choisie respecte les règles relatives à la numérisation, à l'indexation et à l'archivage probant des documents.

Dans ce contexte, il convient de mentionner la norme NF Z42-013, qui concerne spécifiquement les logiciels de comptabilité intégrant un service d'archivage électronique (SAE). Cette norme définit les critères à respecter pour assurer la conformité et la fiabilité de la solution de dématérialisation choisie.

La traçabilité est un élément clé pour garantir le succès de l'archivage des documents comptables. Pour les documents au format papier, des mentions telles que la signature et la date sont utilisées pour authentifier les documents et leur conférer une date certaine. En ce qui concerne les documents électroniques, il est essentiel de préserver le contexte de création du support, en utilisant notamment des techniques d'horodatage et des certificats numériques. En résumé, tout en conservant votre liberté de choix en matière d'archivage, il est recommandé de considérer la dématérialisation comme une option intéressante. Veillez à sélectionner une solution conforme aux normes et réglementations en vigueur, telles que la norme NF Z42-013, afin d'assurer la fiabilité, la sécurité et la traçabilité de vos documents comptables.

Partagez cet article
Demandez une démonstration
Vous souhaitez en savoir plus sur la dématérialisation ? C'est ici !

En soumettant ce formulaire, vous acceptez d’être contacté par Apo’g – conformément aux politiques de confidentialité.

Et d'autres articles peuvent vous intéresser.
Nos services de dématérialisation

Factures fournisseurs

Factures clients

Documents RH

Archivage électronique

Note de frais

Signature électronique

Nos ressources
Inscrivez-vous à notre webinar du 29 février – 11h : Découverte de Zeendoc